Rendez-vous Téléphonique

Votre conseiller voyages vous répondera sous 48 heurs

Demander un devis

Votre conseiller voyages vous rappelle à la date et à l’heure de votre choix

Le haut plateau karstique de Dong Van - Ha Giang

Dong Van est un village vietnamien situé à la frontière chinoise, dans la province de Hà Giang à l'extrême nord du pays. Cette province montagneuse de l’extrême nord du Vietnam renferme les paysages de montagne les plus spectaculaires du pays. C’est également le territoire de nombreuses ethnies minoritaires (Tays, Hmongs, Daos, Nungs, Cao Lan, Hoas, Lo Lo) qui vivent dans des villages nichés sur les pentes escarpées ou perdus dans des vallées encaissées. Ethnic Voyage vous invite a decouvrir les paysages de montagne les plus spectaculaires du pays

Dong Van est célèbre pour plusieurs raisons : C'est par Dong Van que les deux premières migrations des Hmongs, dénommés par les Français meo ou miao, une déformation du mot chinois mieo, qui veut dire « sauvages, barbares », sont passés du sud de la Chine au nord du Viêt Nam : les premiers, une centaine de familles des lignées Lù et Giàng, sont entrés il y a environ 300 ans en arrivant du Guizhou et se sont installés dans le massif karstique désolé entre Dong Van et Méo Vac ; la 2e migration s'est faite il y a environ 200 ans, une centaine de famille des lignées Vàng et Ly, alors qu’un groupe plus petit des lignées Vàng, Ly, Chau, Sùng, Hoàng et Vù s’est installé dans les montagnes au nord de Bac Ha (district de Si Ma Cai) ; ce sont les fameux Hmong fleuris.

Dong Van est au centre d'un phénomène géologique étonnant qui a fait de la région un parc géologique : un massif karstique de pics et canyons planté là comme une baie d'Along terrestre, alors que les montagnes des alentours sont principalement de hautes collines.

D’une superficie totale de plus de 2 300 km2, le Parc géologique du Plateau calcaire de Dong Van a été officiellement reconnu le 3 octobre 2010

comme membre du Réseau global des parcs géologiques (GGN, qui en compte 77 dans le monde), le deuxième d’Asie du Sud-Est après celui de Langkawi en Malaisie. Il résulte d'une longue évolution géologique, avec la présence de sédiments datant de l'ère Cambrien-Ordovicien (il y a 600-400 millions d'années), de Dévonien (il y a 390-360 millions d'années), de Carbo-Permien et de Trias (il y a 360-310 millions d'années).

C'est avant d'arriver à Dong Van que l'on peut prendre une petite route de montagne se dirigeant plein nord jusqu'au point le plus septentrional du pays, le petit bourg de Lung Cu. Cette petite route, magnifique, permet d'ailleurs de contempler à l'horizon l'extraordinaire phénomène géologique du parc, avec ses multiples pics karstiques détonnant avec le reste du paysage.

Dong Van, peuplé surtout de « Hmongs noirs », est dominé par deux pics ; au sommet du plus élevé se trouvent les ruines du fort français de Po Lu, construit en 1890 et évacué en 1945.

Quelques kilomètres avant d'arriver à Dong Van, dans le petit village de Sa Phin dans un vallon en contrebas de la route, est érigé le Château du roi des h'mongs (Nhà ho Vuong), un petit complexe construit sur le modèle des yamen mandchu avec ses trois cours intérieures et ses 64 pièces, mais francisé avec deux donjons en pierre ; il a été construit par un chef coûtumier local allié des français, Vuong Chin Duc ; plus de 100 personnes y habitaient à l'époque, y compris les trois femmes et innombrables enfants de Chin Duc. À l'entrée se trouvent des tombes de membres de la famille, y compris une des trois reines et des fils. Le château a été évacué en 1945 et les descendants habitent maintenant en France et au Québec.

Tourisme
Depuis quelques années, cette région reçoit des touristes et Dong Van compte donc maintenant quatre petits hôtels et deux restaurants, et offre des possibilités de trekking d'une journée ainsi que le spectacle hautement coloré de son marché du dimanche, où se retrouvent les membres des minorités locales. Il faut toutefois un permis pour y séjourner, qui s'achète au poste de police local.

Le haut plateau de Dong Van

Situé à l’extrême nord du Vietnam, le haut plateau karstique de Dong Van, l’un des plus grandiose paysage montagneux du pays, est le premier site géologique vietnamien classé Geoparc par l’UNESCO (2010). Il s’étend sur les quatre districts du nord-est de la province, d’ouest en est : Quan Ba, Yen Minh, Dong Van et Meo Vac. Il se caractérise dans la région de Dong Van par une succession de pitons calcaires arides et dénudés. Il est peuplé très majoritairement de Hmong blanc : population montagnarde qui affronte de rudes conditions d’existences du fait du manque d’eau et de terres cultivables. Le maïs remplace souvent le riz comme base de l’alimentation. Ici, l’habitat est rarement groupé : il se disperse dans de minuscules vallées ou s’accroche aux pitons rocheux, en bordure d’à pic vertigineux.

Meo Vac 

Le district  de Meo Vac de Ha Giang est à 150 km de la capitale de  Ha Giang. Il marque la frontière entre le district Dong Van, appartenant à la province Ha Giang et celui de Bao Lam, située à Cao Bang.

Que faire à Meo Vac ?

  • Les paysages à couper le souffle

  • Le plateau géologique de Dong Van reconnu par l’Unesco

  • Les marchés ethniques hauts en couleurs

  • Le patchwork humain et culturel étonnant

  • La marche sur des routes aériennes

  • La possibilité de loger chez l’habitant (en savoir plus, lien vers Ha Thanh)

  • Les tapis de fleurs de sarrasin en novembre

  • Meilleure saison: d'Avril à Novembre

Ethnic Voyage Co., LTD
Les autres nouvelles des voyages au Vietnam

Apartment for rent in Ciputra Hanoi